cote_sauvage_vague_05

A quelques heures des jours les plus longs de l’année et des longues siestes au soleil sur les plages de sable fin de Bretagne, on pourrait penser que le GROL Race est une petite promenade de santé… Ceux qui l’ont vécu ne seront pas forcement d’accord avec ce raccourci…

Quel que soit leurs niveaux, les patineurs du GROL Race en ont fait l’expérience! les yeux cernés comme des châteaux forts et rougis de fatigue, les pieds pleins d’ampoules et les cuisses douloureuses ils ont affronté la cote, le vent et les embruns de la pointe de « Men Bihan »…

Tous l’ont confirmé : il faut vraiment en vouloir pour empiler ces tours de macadam dans les grains et la nuit, sans se retourner ni céder à la tentation de tout laisser tomber ni d’abdiquer dans la cote la plus sauvage…

Il faut juste être têtu comme un breton pour percer les nuages contre vent et marées et y trouver enfin le soleil et toujours… le plaisir !

       

NOS PARTENAIRES